Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 05:36

Bonjour à tous !

Ca fait longtemps que mon blog "COURIR PLUS HAUT" est en stand by, par manque de temps ! J'ai beau courir vite, je n'arrive pas à le rattraper...Mais, s'il est une course qui me tient à coeur et dont je veux vous parler (pour vous inciter à y aller !), c'est bien celle-ci : Le Chaberton Marathon.
Elle se déroule entre la France et l'Italie, dans cette très belle région du Briançonnais d'où je suis originaire.
C'est la deuxième édition, et, à n'en pas douter, il y en aura beaucoup d'autres, car, dans ce décor grandiose, et organisée par une main de maître, elle a tout pour devenir une classique. Bref, un trail à ne pas manquer !

Pour lire le récit de ma course en 2008 : http://courirplushaut.over-blog.fr/article-21783970.html


UN TRAIL POUR LES -TRES-FORTS A CLAVIERE !


2 août 2009

Cesana To. - Claviere – Montgenèvre

Descriptif détaillé du parcours

1. Caractéristiques des courses

2. Balisage

3. Description du parcours

4. Profil de la course

1 . Les courses

La « K22 »

20km 500 sur sentiers de montagne

Dénivelé positf 1911m dénivelé négatif 1516m

Départ de Cesana Torinese arrivée à Clavière après avoir franchi le sommet du Chaberton à

3131m en suivant le même parcours que le « Trail des Forts ».

Barrière horaire au Col du Chaberton à atteindre en un maximum de 3h30 depuis le départ

pour pouvoir continuer vers le sommet. Passé ce délai les concurrents qui voudront rejoindre

le sommet du Chaberton ne pourront plus compter sur l'assistance de l'organisation.

Le temps pour couvrir le parcours est d’environ 2h30 pour les meilleurs avec une limite de

temps de 6h pour figurer au classement.

Le « Trail des Forts»

42km500, 3256m de dénivelé positif et 2776 m négatifs

La première partie du parcours est commun avec celui de la « K22 »

Départ de Cesana Torinese, passage au sommet du Chaberton à 3131m, passage à

Clavière point d’arrivée de la K22.

Le Trail des Forts continue ensuite pour passer les sommets du Chenaillet et du Janus avant

d’arriver à Montgenèvre après 22km supplémentaires.

Barrière horaire à Clavière à atteindre en un maximum de 5h depuis le départ. Passé ce

délai les concurrents devront restituer leur dossard ainsi que la puce électronique à Clavière.

www.chabertonmarathon.eu

1

Il est prévu un temps de parcours de 5 heures pour les meilleurs et le temps maximum pour

figurer au classement est de 10h.

2. Balisage

Le balisage de course sera renouvelé quelques jours avant la course en rouge, la descente

du sommet du Chaberton au col, sera balisée en jaune pour éviter la confusion avec le

parcours de montée. Les coureurs qui voudraient tester le parcours pourront s’en remettre

aux indications données dans la description sans chercher le marquage.

3 . Description du parcours

La première partie du parcours, jusqu’à Claviere est commun aux deux courses :le

« Trail des Forts » et la « K22 »

La course part de la Place de la Mairie de Cesana, traverse les rues principales du village,

passe devant la Caserne de Carabiniers, suit la Rue C. Ferrgut pour rejoindre un chemin de

terre qui s’enfonce dans champs, indiqué sous le nom de « Sentiero Balcone » et signalé par

un tracé rouge et blanc. Le premier km correspond à la traversée de Rio Malnet presque

toujours à sec. 1500m de terrain ondulé conduisent ensuite le long torrent Dora Riparia que

l’on suivra jusqu’à Fenils. A la sortie du hameau on aura parcouru 5km.

C’est là que commence l’ascension du Chaberton.

La route carrossable qui traverse le village pour se transformer ensuite en chemin militaire

de terre battue et rejoindre le sommet du Chaberton, grimpe rapidement. . Pour raccourcir

ultérieurement cette route sera délaissée pour d’un sentier muletier qui la coupe une

première fois et y revient ensuite.

Le parcours suit de nouveau la route jusqu’à une chapelle, où un sentier muletier permet

d’éviter un tournant et conduit directement aux maisons du hameau de Pra Claud. Le

dénivelé couvert depuis Fenils est de 350m.

Passé le hameau, au niveau du premier tournant en épingle à cheveu vers la droite, à

proximité d’une bergerie, une sente due aux précédentes éditions de la course, permet de

s’élever le long de prés pentus.

Un bref retour sur le chemin militaire conduit à nouveau au sentier muletier qui coupe deux

lacets.

Après une aire équipée pour le pique-nique, on retourne sur le chemin militaire que l’on

suivra jusqu’au premier lacet à droite.

www.chabertonmarathon.eu

2

A partir de cet endroit un pré pentu, marqué par le passage des précédentes éditions de la

course, permet de traverser 2 fois le chemin militaire puis d’y revenir une 3° fois et le suivre

sur 1km500 jusqu’au lieu dit « Grange Quagliet » .

On a atteint le km10 et le premier ravitaillement après avoir gagné 800m de dénivelé.

Jusque là l’itinéraire permet toujours de courir sauf sur les raccourcis.

Désormais les arbres vont disparaître, la végétations se réduire, au bout de la montée ne

subsisteront que quelques maigres lichens.Même les meilleurs seront contraints de marcher.

Il reste 3km et guère plus de 1000m de dénivelé pour atteindre le sommet.

Le sentier s’accroche à la ligne de plus grande pente à gauche du Gran Vallon.

Au lieu dit « Pian dei morti » (frontière entre France et Italie) le Col à 2674m ainsi que le

sommet sont parfaitement visibles. Le parcours de la course suit le tracé le plus direct. Il est

cependant possible d’emprunter la route militaire en terre battue qui en 4km de lacets grimpe

jusqu’au sommet.

Les concurrents de la « K22 », doivent atteindre la barrière horaire placée au Col du

Chaberton en 3h30 maximum depuis le départ pour pouvoir aller au sommet.

A partir du Col il reste 450m de dénivelé pour atteindre le sommet.

Cette partie du parcours sera effectuée à l’allée et au retour

 

 

En descente, afin de ne pas gêner les coureurs qui montent

 

 

 

col.

A partir de cet endroit où se trouve un poste de contrôle, il est

 

impératif de suivre le

parcours qui est à nouveau signalé en rouge. Le sentier, facile et visible, suit la voie de

descente la plus rapide et directe. Toute tentative de variante conduira les concurrents sur

un terrain accidenté

 

. Les infractions éventuelles seront sanctionnées.

Un peu plus d’1 km de descente raide conduit au plan des « 7 fontaines » à 2250m

d’altitude. Il reste 4km500 d’un parcours facile pour rejoindre

 

Clavière au Km20,500, et

l‘arrivée de la K22.

Pour figurer au classement

 

les concurrents de la K22 ont, depuis le départ, 6 heures de

temps maximum.

« Fin de la K22 »

Les concurrents du Trail des Forts doivent passer la barrière horaire de Claviere en un

maximum de 5 heures, depuis le départ, pour pouvoir continuer vers Montgenèvre.

Le « Trail des Forts » continue.

A Clavière, après le poste de chronométrage et le ravitaillement on continue 100m en

descente pour passer le pont sur la Dora et prendre sur 100m la route qui monte.

A la fontaine il faut emprunter un petit sentier sur la droite qui court parallèlement à la route

en terre battue afin d’éviter un lacet. Le sentier se termine au pont qui permet de revenir sur

la route pentue.

On suivra la route jusqu’au lieu dit la « Coche » où elle traverse un dernier pont.

Quelques mètres plus loin il faut prendre la partie gauche de la bifurcation. Au bout de

quelques mètres on abandonne la route pour suivre à droite une piste de ski pentue .

On va dépasser un imposant rocher rougeâtre, situé sur la gauche et, reconnaissable par

les marques très visibles des attaches des protections destinées au skieurs en hiver.

Au bout de 20m prendre vers la droite un sentier peu marqué et raide dans ses premiers

mètres. Le sentier devient ensuite évident et permet de courrir jusqu’à la « Capanna

Gimont ».

On a parcouru 23km700.

Le parcours laisse le refuge « Capanna Gimont » à droite, suit brièvement le chemin

d’exploitation, puis évite deux lacets en grimpant directement le long de la piste de ski. Il

traverse ensuite deux fois la route et lorsqu’il la rencontre pour la troisième fois, sur terrain

plat, à la bifurcation, il continue sur la branche droite.

Le terrain permet une courte pause brusquement interrompue par un raidillon d’une

cinquantaine de mètres au bout duquel on débouche sur un beau sentier qui traverse la zone

aménagée des « alberi secolari » (un ensemble de très vieux arbres identifiées par des

panneaux)( km 25). Ce sentier rejoint ensuite le chemin militaire

 

(Ravitaillement) que l’on

suivra en montée en ignorant les deux bifurcations en descente sur la gauche. Jusqu’au Col

Saurel, s’offre alors un très beau panorama sur les sommets et les vallées italiennes.

Le chemin devient plus plat, à la bifurcation il faut prendre à droite et redescendre une

vingtaine de mètres.

www.chabertonmarathon.eu

4

Les 2/3 km suivants sont biens visibles ils empreuntent le sentier militaire qui parcourt un

vaste amphithéâtre en une montée modérée et régulière.

Au début on va laisser le chemin d’exploitation sur la gauche et prendre à droite le sentier

militaire. Après quelques mètres on va dépasser une caserne. Au bout du sentier, après un

autre abris militaire en ruine, un ressaut très raide de 300m conduit au Collet Vert et au

ravitaillement.

Après un passage plutôt plat le parcours va perdre quelques mètres de dénivelé pour

rejoindre le sentier géologique du Chenaillet

 

.

Km30.

A partir de cet endroit, et sur tout le sentier géologique, il n’y aura plus de marquage en

rouge . A la montée comme à la descente du Chenaillet le sentier est signalé par des

pancartes « Sentier géologique

 

». Dans cette partie du parcours il ne sera toléré aucun

raccourci ni en montée ni en descente.

Après le sommet du Chenaillet à 2650m, où se trouve un poste de contrôle, 350m de

dénivelé en descente conduisent à la « Cabane des douaniers ».

Le marquage rouge reprend.

On laisse la « Cabane des douaniers » un peu en hauteur à droite pour rejoindre le sentier

qui, en diagonale conduit sur le versant de Montgenèvre.

Le parcours suit un chemin plat qu’il abandonne au début d’une monté pour suivre un

raccourci qui évite un lacet .

Une sente rejoint la large crête qui conduit au Fort du Gondran à 2460m.

On contourne le Fort par la gauche pour prendre un sentier herbeux en descente qui aboutit

sur un chemin militaire ( km35) lequel court à plat le long de la ligne de partage des eaux

jusqu’à la base du Janus et conduit au dernier ravitaillement.

Le début de la dernière montée se fait sur le chemin militaire, 50m après le premier lacet le

parcours abandonne le chemin pour suivre le sentier sur la gauche qui conduit à la crête.

Au fond de la vallée, 1300m plus bas on peut voir Briançon, en face le Chaberton et une

grande partie du parcours effectué.

On va contourner le sommet impraticable du Janus par la droite et une longue montée en

diagonale mène aux fortifications et au dernier poste de contrôle.

Voilà la dernière descente, le premier kilomètre se déroule sur un chemin militaire, le

parcours suit ensuite un raccourci sur la gauche pour retourner à la base du Janus .

www.chabertonmarathon.eu

5

A partir de cet endroit un sentier herbeux tendant vers la droite rejoint la piste de montée

d’un téléski que l’on va parcourir en descente jusqu’à un chemin que l’on prendra sur

quelques mètres avant de suivre une piste de ski peu pentue.

Lorsqu’il sera nécessaire de contourner les balises de protection d’un tracé de VTT la pente

s’accentue et conduit à une autre piste de téléski.

Les courts de tennis se trouvent à droite et l’on arrive sur une route en terre battue assez

plate à moins de 500m de l’arrivée. En tournant à droite sur cette route le parcours rejoint le

centre Montgenèvre.

Les derniers détails de cette fin de parcours ne pourront être fournis que plus tard ils

dépendent des travaux de voirie prévus pour l’été.

4. Profil de la course

www.chabertonmarathon.eu

6

www.chabertonmarathon.eu

3

, il faut suivre le marquage

jaune

 

qui, jusqu’au Col suit la ligne de plus grande pente ou bien prendre le chemin militaire

moins pentu qui rejoint le Col en 2km500.

Si l’on considère le parcours le plus direct, le 15°km se trouve juste en dessous du

 

(tracé rouge en montée,

jaune en descente)

Dans la dernière partie, la raréfaction de l’air ainsi que l’augmentation de la pente vont se

faire sentir. Le sommet et le 2° ravitaillement sont atteints après 13km et1900m de dénivelé.


Pour tous les renseignements :

http://www.chabertonmarathon.eu/index.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xavhië 08/08/2009 22:10

Bonjour Sylvie! Enfin de retour sur la toile!!! J'espère qu'on se reverra bientôt sur les courses, et que tes blessures ne sont plus qu'un mauvais souvenir...BizXavier 

BADGONE 05/08/2009 12:11

Ah , enfin des nouvelles ! super !Pour le chaberton , ce fût dantesque cette année.....A revoir en 2010 ?Bisous

Jérome 23/07/2009 23:05

quel bonheur de te lire de nouveau sur ton blog... On se verra dans une semaine à Clavière / Montgenevre. Tu y vas avant? J'y serais en spéctateur....bisesJérome

calimero 17/07/2009 23:11

Content de te savoir de retour depuis le temps que la date du 26 novembre restait figée sur ton blog!Quelle belle explication de texte, si après çà les concurrents ne faisaient pas de grosses perfs sur le Marathon c'est à n'y rien comprendre ;-)

jean-claude 11/07/2009 15:09

Salut Sylvie, j'étais content de te revoir à Gigondas et heureux de te relire, à bientôt sur une épreuve, bises à+.

Présentation

  • : Courir Plus Haut
  • Courir Plus Haut
  • : Le blog de Titifb, passionnée de montagne. 6e des championnats du monde Master de course en montagne 2006. Trails, 10 km, plans d'entraînement, conseils, récits de courses...Coach d'une équipe de coureurs Drômois.
  • Contact